Message d’accueil

Message du président de la SCGCh

Au nom de la Société canadienne de génie chimique (SCGCh) et de nos commanditaires, j’ai l’honneur de vous souhaiter la bienvenue au 66e Congrès canadien de génie chimique, qui se tient à Québec, cette belle capitale de notre patrimoine Canadien.

La vision de notre Société consiste à trouver des Solutions pour un monde meilleur. Le programme du congrès de cette année, avec ses symposiums et ses sessions des différentes divisions, s’inscrit dans cette grande ambition puisqu’il a pour thème Vert et Prospère. En parallèle, le Consortium de recherche et innovations en bioprocédés industriels au Québec tiendra un programme intéressant de deux jours durant le congrès sous le thème de l’Économie biosourcée au Québec : Innovation, Défis et Opportunités.

Au nom de tous les participants au congrès, je me permets de remercier le comité organisateur de l’Université Laval et ses bénévoles – dont Alain Garnier, président du congrès, Faïçal Larachi, président du programme scientifique, et Martine Péloquin de Valero, vice-présidente du congrès – qui nous ont réunis pour tirer parti de cet excellent programme.

Notre Société a pour mission de contribuer à l’avancement de la profession et de la carrière des ingénieurs chimiste. Dans cet esprit, nous facilitons les échanges de connaissances, le perfectionnement professionnel et l’enseignement des sciences, de la technologie, de l’ingénierie et des mathématiques. Nous sommes ainsi appelés à tisser des liens avec tous les ingénieurs chimiste pour créer une communauté solide, représentative et complète de ces professionnels au Canada. À cette fin, le comité des initiatives stratégiques de la SCGCh formule des recommandations au conseil d’administration de la SCGCh qui, une fois mises en œuvre, permettront à nos membres d’avoir des liens avec la communauté élargie des ingénieurs chimiste au pays. Contribuez à cette transformation en demandant comment vous pouvez aider.

Enfin, je tiens à vous remercier de prendre le temps d’assister à notre congrès national. Nous pouvons ainsi en apprendre davantage sur les défis de notre société et sur les solutions envisageables. Au bout du compte, ces nouvelles connaissances, acquises grâce à notre communauté d’ingénieurs chimiste, nous permettront de résoudre les pénuries d’aliments, d’eau et de matériel dans le monde ainsi que de trouver des remèdes biomédicaux tout en réduisant notre empreinte sur l’environnement. 

Santiago Faucher, Hatch et président de la Société canadienne de génie chimique

Message du président et de la vice-président du congrès

Au om du comité organisateur de la conférence ainsi que de la Société canadienne de génie chimique, nous avons le très grand plaisir de vous accueillir au 66è Congrès canadien de génie chimique, qui se tiendra à Québec du 16 au 19 octobre 2016.

Le thème de la conférence, Vert et Prospère, illustre bien le double défi auquel est confronté nos sociétés et particulièrement les ingénieurs chimistes. En effet, qui est mieux placé que nous, les concepteurs et responsables des procédés chimiques pour concilier le développement de l’efficacité et de la compétitivité de nos usines avec la réduction de leur empreinte environnementale. Notre conférence relèvera à nouveau ce défi en combinant les sujets habituels présentés par les divisions thématiques de la Société avec des symposiums spéciaux portant sur la Rhéologie des fluides complexes, la Capture, l’utilisation et l’entreposage du carbone, les Défis et opportunités des technologies micro-algales, la Durabilité et l’innovation dans le domaine des huiles et graisses, ainsi que la Biotechnologie industrielle (en collaboration avec le CRIBIQ). Une attention toute particulière sera également portée à la Sécurité des procédés et la gestion des pertes ainsi qu’à l’Enseignement du génie chimique. Deux symposiums honorifiques couronneront le tout en soulignant les contributions exceptionnelles des professeurs Pierre Carreau, de école Polytechnique de Montréal en Rhéologie et polymères nanocomposites ainsi que Serge Kaliaguine pour son 50e anniversaire à Laval, en Catalyse.

Dix autres sessions viendront compléter la programmation, soit : Biotechnologie/bioingénierie; Électrochimie et génie électrochimique; Environnement; Fondements du génie chimique; Génie biomédical; Ingénierie des réactions catalysées et catalyseurs; Nanomatériaux et nanotechnologies; Ressources énergétiques; Sciences macromoléculaires et ingénierie des polymèresas ainsi que Systèmes et contrôles.

Quatre prestigieux conférenciers pléniers viendront nous éclairer de leur lumière: Professeur Guy B Marin de Université de Ghent, Docteur Jean-Luc Dubois, Directeur Scientifique chez Arkema, Professeur Jamal Chaouki de école Polytechnique de Montréal et le récipiendaire du Prix commemoratif R.-S.-Jane le Professeur Shiping Zhu, FCIC, de McMaster University.

Finalement, il va sans dire que ce programme se déroulera dans un joyau du patrimoine mondial de l’UNESCO, la ville de Québec. L’accueil légendaire de Québec vous permettra de profiter d’une des plus belles régions du pays, combinant culture, gastronomie, histoire et nature. Nous espérons que vous profiterez de l’occasion pour partager cette expérience avec vos proches.

Alain Garnier, Université Laval, président du congrèsr
Martine Péloquin, Valero, Raffinerie Jean-Gaulin, vice-présidente du congrès